Un monde, un cœur : diffusion avril 2017

CLIP VIDÉO : SLAM et RAP

Janvier 2017, au lycée Ampère de Josselin : réalisation d’un clip slam/rap avec les élèves de terminale CAP PROElec.

Diffusion sur YouTube : avril 2017.

Clip “Un monde, un cœur”

Auteurs et interprètes : les élèves de terminale CAP PROElec (promotion 2017).

Atelier d’écriture et d’expression co-animé par Sandrine LMH et l’artiste Lhomé (coordination artistique), avec la participation du professeur d’atelier Frédéric Delepée ;

Enregistrement et mixage de DJ Atis ;

Captation, montage et réalisation de Steven Rahuel.

Lien avec le site de Lhomé : http://artdelhome.com/

LE TEXTE

Un monde, un cœur

Chaque jour chaque mois tout peut se changer
La glace la neige tout va fondre et dégeler
Ouragans inondations et incendies
Déserts et disparitions je vous prédis
Mais je crois que le monde ira très bien
Quand nos vies nos envies colleront à nos besoins
Marlon

J’avoue je suis pas parfait et j’ai des regrets
Le mien c’est d’avoir rien fait quand je le pouvais
Sur ce monde y a des tueurs qui sèment la terreur
Ces personnes sans cœur répandent la stupeur et ça nous fait peur
Yann

C’est fou comment les gens pensent et critiquent la France
Nos parents travaillent d’arrache-pied, gagnent moins qu’ils dépensent
SDF dans nos rues et aux frontières des réfugiés
Bien sûr qu’il faut les accueillir, leur rendre leur fierté
Gwendal

C’est fou comment la politique a changé le monde
Ça m’énerve d’avoir rien fait et j’en ai honte
Je n’ai pas su leur dire qu’il fallait tout arrêter
De polluer, de gaspiller et de nous asphyxier

Giovanny

REFRAIN (bis)
On naît en paix, on grandit en guerre,
On vit, on prie, on donne, on pardonne ,
Trop fiers pour se taire, trop vrais pour plaire,
Des blessures, des rêves, un monde, un cœur
Yann

Regarde tout ce racisme, toute cette intolérance
Qui créent un triste monde, des hommes sans espérance
Insultes, bagarres, conflits, ça finit en guerre
Pogromes, génocides, régimes totalitaires
Théo

Je crois en l’amour des gens, pas en cet État
Qui nous ment, nous manipule, nous taxe et nous abat
Trop de personnes ont faim et l’État ne fait rien
Tout le monde a le droit de manger et de vivre bien
Yanis

Les gens du voyage se font traiter de voleurs
Mais c’est une erreur vous avez brisé mon cœur
Parce que vos regards nous ont rendus paranos
Mais je veux être libre et fier de mon drapeau
Giovanny

REFRAIN (bis)
On naît en paix, on grandit en guerre,
On vit, on prie, on donne, on pardonne ,
Trop fiers pour se taire, trop vrais pour plaire,
Des blessures, des rêves, un monde, un cœur


Ce monde immonde ! Regardez ces guerres. Ça m’agace

Tant d’innocents tués, arrêtons de nous voiler la face
Ces gouvernements qui font exprès d’ignorer ces morts
Nous nous devons d’être solidaires, ai-je tort ?
Alexandre

 

 

Ce contenu a été publié dans Actualités, Ateliers écriture/théâtre/slam. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *