La Balle et le Pouce

ÉCRITURE : Atelier d’écriture auprès des jeunes comédiens de la troupe “Seven and Co”, atelier théâtre jeune encadré par Karyne Puech  (comédienne et intervenante professionnelle) du Théâtre du Tapis Bleu.

 

 

 

Trois mois d’inventions, d’improvisations et d’écriture avec les 17 jeunes de 7 à 14 ans, de Bains-sur-Oust, les mercredis après-midi, ont abouti à la création de deux pièces désopilantes : “La Balle de Montagne” et “Le Pouce de Zigoto”, inspirées de la Comedia del arte, mais plus ébouriffantes et surprenantes encore, sorties de l’imaginaire foisonnant des enfants.

Les pièces écrites sous la direction de Sandrine LMH, ont été mises en scène par Karyne Puech et seront présentées le 28 juin à Avessac (44) à la salle de la Fontaine à 18h30 ; le 5 juillet au Resto du Cœur de Redon à 15h00 ; le 8 juillet à Bains-sur-Ouest (35) à la salle communale à 14h00 et le 12 juillet à Saint-Jean La Poterie (56) à 15h00.

Résumés

La Balle de Montagne : Montagne, vieux barbon riche et avare s’est fait voler sa précieuse balle. Fanfaron, espion à la solde du célèbre maître chanteur Luidji, mène l’enquête pour le compte de son maître. Tour à tour, il espionnera la subtile voleuse Prise Électrique et sa coquette amie Lolita, les voleurs Max et Ariol plutôt connus pour leur maladresse et leur goût de la bagarre et Lonna la redoutable justicière… Ainsi passera de main en main la balle de l’avaricieux Montagne, bien plus retord qu’on l’imagine… À malin, malin et demi !

Le Pouce de Zigoto : Zigoto est désespéré : il ne sait pas quel métier exercer. Roger des Cailloux lui suggère de devenir pizzaiolo. Mais le pauvre Zigoto n’en aura pas temps : il se fait assassiner par Arnaud, le sombre meurtrier que recherche le Bossu, enquêteur déguisé, ami justement du brave Zigoto… S’ensuivront d’étranges et très burlesques péripéties où l’on verra la naïve Anastasia et son amie, la douce Millie, être victimes des facéties de Rapido jamais en reste d’une farce, même macabre ; la gourmande Roxane dévorer un pouce ;  Zigoto ressusciter ; le Bossu obtenir justice ; et Roger des Cailloux ne jamais rien comprendre du tout…

Extraits

La Balle de Montagne (scène 5)

Scène 5.

Fanfaron et Luidji

Luidji.          Ah ! Fanfaron ! Encore de bonnes nouvelles à m’apprendre ? Du moins je l’espère en tout point. N’est-il pas ?

Fanfaron.    En effet, mon cher Luidji.

Luidji.          Qu’est-ce que ces bonnes nouvelles vont me rapporter de si bon ?

Fanfaron.    Pas d’inquiétude. Mes sources sont fraîches et abondantes. J’ai surpris Montagne…

Luidji.          (Moqueur) Ah ! Montagne !

Fanfaron.    Bon ! Bon ! Je continue. J’ai donc surpris Montagne…

Luidji.          Max était en sa compagnie, n’est-il pas ?

Fanfaron.    Évidemment ! Mais laissez-moi vous informer davantage. Cela en vaut la peine. J’ai surpris Montagne…

Luidji.          Ah ! Comme je l’avais prédit ! Ne traine pas, continue. N’est-il pas ?

Fanfaron.    Donc, j’ai surpris Montagne… (pause, il s’attend à être interrompu, puis continue) en train d’engager Max pour voler la balle aux voleuses voyeuses de pigeons.

Luidji.          Ça se corse ! Comment était-ce ?

Fanfaron.    (Imitant Max) Comme ça.

Luidji.          (Imitant Montagne) Ah ! Comme ça ?

Fanfaron.    (Imitant Max) Oui, comme ça.

Luidji.          (Imitant Montagne) Comme ça ?

Fanfaron.    (Imitant Max) Oui, tout à fait comme ça.

Luidji.          Excellent ! Affaire à suivre !

 

Le Pouce de Zigoto (scène 5)

Scène 5.

Anastasia et Millie (Rapido et Zigoto)

Anastasia.    Ouais, ce weekend j’ai fait les magasins, c’était génial et… (Soudain elle voit le cadavre de Zigoto) Ahhhgr !

Millie.           Qu’est-ce qui se passe ?

Anastasia.    Millie ! C’est le cadavre que j’ai rangé tout à l’heure. Comment a-t-il pu apparaître ici comme par magie ?

Millie.           Tu avais rangé ce cadavre ? Où ça ?

Anastasia.    À sa place : à la déchèterie.

Millie.           Mais enfin, Anastasia ! On ne met pas les cadavres à la déchèterie !

Anastasia.    Mais où veux-tu les mettre ? C’est pas du tout glamour en pleine rue, comme ça. Il faut les ranger.

Millie.           Mais, on ne range pas les cadavres.

Anastasia.    Et tu crois qu’il faut en faire quoi ? Voyons réfléchis ! On ne peut pas laisser ça là, en pleine rue. Ça me coupe l’envie de faire du shoping une chose pareille. Non, je t’assure, Millie, il faut le ranger.

Millie.           À la déchèterie ?

Anastasia.    À la déchèterie. C’est l’endroit idéal.

Millie.           J’ai l’impression qu’il doit y avoir des endroits plus appropriés.

Anastasia.    Il n’y a pas plus approprié qu’une déchèterie, j’en suis sûre. Allez, aide-moi à le trainer jusque là-bas.

Les deux filles tirent Zigoto jusqu’à la déchèterie.

Rapido a tout vu et rit sous cape.

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Ateliers écriture/théâtre/slam. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *